Rechercher
  • Steve Delcourte

S’adapter au télétravail - la machine à café



Si le télétravail faisait déjà parler de lui avant le confinement, aujourd’hui, le test est passé et les résultats tombent. Il y a ceux qui étaient prêts et il y a les autres. La différence se ressent à la fin du mois, lorsque vous mesurez ce qui a été fait d’une part et lorsque vous facturez ce que vous avez presté ou sur votre fiche de paie d’autre part.


Nombre de mes clients rechignaient au télétravail prétextant tout un tas d’arguments. Les personnes qui objectent le plus souvent cachent généralement un besoin de contrôle. Et derrière le contrôle, on retrouve parfois un manque de confiance. Au lieu de travailler sur la confiance, ils ont utilisé la stratégie de l’autruche : « tout va bien à présent, inutile de changer. »


Et c’est comme ça qu’un tas d’entreprises sont contraintes à mettre leurs salariés au chômage économique. Ou, s’ils craignent (à juste titre) un départ des salariés, ils les paient à se tourner les pouces. Il y a aussi ceux qui ne sont absolument pas organisés ni préparés au télétravail mais ont lancé leurs équipes sur la voie du télétravail. Ils « espèrent » que le travail sera bien fait.


Et que dire des centres de formations professionnels ? Certaines de ces sociétés qui représentent l’avant-garde ont purement et simplement annulé leurs formations.

Finalement, quelques entreprises s’en sortent relativement bien mais pas encore comme le font certaines startups qui travaillent régulièrement avec un personnel disséminé dans le monde.

La série d’articles va tenter de contribuer à une organisation du travail de votre entreprise avec un personnel en télétravail complet ou partiel.


Les rituels


Sans que vous n’y pensiez, lorsque vous vous présentez au travail, vous installez des rituels. Certains vous ont été transmis lors de votre arrivée. D’autres se sont naturellement installés. Ces rituels sont aussi simples que le briefing cigarette du matin, l’échange devant la machine à café, la lecture des informations aux valves, etc.


Si ces rituels existent et perdurent, c’est parce qu’ils ont une utilité multiple : information, appartenance, décision, etc. Le télétravail nécessite aussi l’aménagement de rituels.


Les rituels présentés sont facultatifs. Il est bon de les tester et de garder ce qui semble utile au groupe.

Rituels de début de journée.



« Dire bonjour »


La moindre des choses est de dire bonjour, n’est-ce pas ? Pourquoi ne serait-ce pas le cas lorsque vous télétravaillez ?


Il n’est pas nécessaire de se voir pour se saluer. En revanche, vous avez besoin d’un système de « tchat » dédié à votre équipe. On retrouve ces outils partout, qu’ils soient libres de droits ou associés à vos outils d’entreprise, Slack étant (selon moi) le plus connu.



La machine à café virtuelle


S’il y a bien un endroit où les informations s’échangent de façon transversale, c’est devant la machine à café. Ne jamais au grand jamais sous-estimer les échanges d’informations devant la machine à café.

Pourquoi ne pas poursuivre ce rituel. Il existe deux façons d’aborder ce rituel :

· La pause de 10h.

Chaque jour, à une heure prévue à cet effet, tout le monde s’arrête et se connecte par visioconférence (on abordera l’ensemble des produits associés lors d’un prochain article).


Avantages :

  • C’est inscrit dans l’agenda des gens.

  • C’est facultatif.

Inconvénients :

  • Les discussions sont bordéliques.

  • On se sent parfois obligé de participer et tout le monde s’y retrouve… Ca fait un peu réunion.



· La machine à café virtuelle

Lorsque votre employé prend sa pause « café », vous lui proposez de se connecter sur l’adresse de visioconférence « Machine à café » et les rencontres se font aléatoirement comme en vrai.


Avantages :

  • Discussions fluides et plus réalistes (correspondant au vécu de l’entreprise).

  • Moins formel (ça reste spontané, tranquille).

Inconvénients :

  • Il risque de n’y avoir personne (surtout pour les petites entreprises).

  • Manque de participation.


Concernant ce dernier point, vous touchez à la motivation. Qu’est-ce qui va me pousser à participer à ce rituel ? Cette question doit toujours être traitée avant de poser un nouveau rituel.


Dans le cas de la machine à café au sein de l’entreprise, la réponse est simple : ça me permet d’avoir un café. Bien que pour d’autres, la réponse sera « ça me permet d’avoir des informations » ou «de créer du lien » … Il n’y a qu’à voir le nombre de personnes « non-fumeur » qu’on retrouve à la pause cigarette…


Pour la machine à café virtuelle, vous pouvez y mettre des incitants. Par exemple, vous cumulez des points qui vous octroient des cartouches de café livrés chez vous ou encore, vous imaginez un jeu qui nécessite que chacun se connecte une fois par jour pour récupérer un mot clé… Vous ne serez bridé que par votre imagination et la connaissance que vous avez de vos équipes.

La pause-café doit prendre 10 minutes maximum dans la journée.

Abonnez-vous sur le site de loursbleu.be afin de recevoir prochainement la suite de cette «saga » sur les rituels et les autres points pour s’adapter au télétravail.


Likez, partagez, abonnez-vous.

A bientôt,

L’Ours Bleu


0 vue
 

+32(496) 36 66 14

Boulevard Léopold III 115, 7600 Péruwelz, Belgium

  • Google Places
  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn

©2018 by L'Ours Bleu.